Mon étrange rencontre avec Aristide Briand, l'ami de ma vie. Ou les mémoires posthumes de son éminence grise stéphanoise, Gilbert-Antoine Peycelon

Vendu par LeLivreVert (33)

4,87 €
  • etat bon état
  • auteur adonis lejumeau
  • editions atelier esope
  • Année 2007
  • reliure Broché

Description

Mon étrange rencontre avec Aristide Briand, l'ami de ma vie. Ou les mémoires posthumes de son éminence grise stéphanoise, Gilbert-Antoine Peycelon

Il n'est point de grand homme pour son valet de chambre, disait Voltaire. On peut aussi dire que derrière tout grand homme se tiennent souvent des inspirateurs, des hommes de l'ombre, appelés communément des éminences grises, en souvenir du redouté Père Joseph, personnage inséparable du Cardinal de Richelieu. L'histoire officielle retient souvent les noms des grands hommes célèbres, mais ceux qui vivent dans leur ombre portée sont destinés à disparaître dans les puits sans fonds de nos mémoires. Pendant 30 ans, le stéphanois Gilbert-Antoine Peycelon fut l'un d'entre eux, à la fois le plus proche, l'ami, le secrétaire particulier, l'homme à tout faire d'Aristide Briand, l'apôtre de la paix qui a marqué de son empreinte la politique française et internationale des trois premières décennies du 20e siècle. Mais il connut également un parcours personnel brillant : Il fut successivement sous-directeur de la Manufacture Nationale des Gobelins pendant 7 ans, Directeur de la Manufacture de Beauvais, directeur des Journaux officiels pendant 21 ans, brillant organisateur des jeux olympiques de Paris en 1924, et enfin membre du comité des bâtiments de la Société des Nations à Genève, supervisant à ce titre la construction du palais des Nations et du Bureau International du Travail. Ses grands mérites furent reconnus à travers différentes décorations nationales ou internationales, en particulier le cordon de commandeur de la Légion d'Honneur reçu en 1925. Mais qui se souvient de lui aujourd'hui ? Heureusement, ces Mémoires posthumes, qu'il a peut-être écrites, sont là pour lui redonner la parole. Il faut donc déguster ce récit comme le témoignage d'un acteur d'une époque révolue, certes, mais qui a été marquée par la loi de Séparation de l'Eglise et de l'Etat, débat toujours d'actualité, la première guerre mondiale, les accords de paix de Locarno, la grande dépression de 1929, le Front Populaire de 1936... Ce livre est l'occasion également de croiser de grandes figures : Jean Jaurès, Clemenceau, Poincaré, Emile Zola, Sir Austen Chamberlain, Victor Stresemann, Adolf Hitler et des Stéphanois qui ont participé à la réputation de leur cité : Antoine Durafour, Geoffroy Guichard, Marcel Sembat, Etienne Mimard... Après la belle surprise littéraire que nous avait offerte Adonis Lejumeau à l'automne 2006 avec son premier roman l'Incroyable découverte du Graal en Forez, l'auteur récidive avec ce nouvel opus dans lequel petite et grande Histoire sont abordées sous un jour très original. Cet ouvrage, qui éclaire les coulisses de la politique, se veut un hommage rendu à un humble, un sans-grade, un porteur d'eau, mais sans qui Aristide Briand, le Grand Patron, comme il l'appelait, n'aurait peut-être pas été tout à fait le même Prix Nobel de la Paix !
Commentaires sur l'état : Photo non contractuelle. Envoi rapide et soigné.

Ça va vous plaire

Voici une sélection de produits similaires

Mon étrange rencontre avec Aristide Briand, l'ami de ma vie. Ou les mémoires posthumes de son éminence grise stéphanoise, Gilbert-Antoine Peycelon Mon étrange rencontre avec Aristide Briand, l'ami de ma vie. Ou les mémoires posthumes de son éminence grise stéphanoise, Gilbert-Antoine Peycelon est dans votre panier !

CHINEZ MALIN !

Continuez vos achats chez LeLivreVert pour optimiser vos frais de port.

Haut