J'étais l'espionne qui aimait Castro. Un destin hors du commun, des camps nazis à Cuba, de la CIA à l'assassinat de Kennedy

Vendu par Label Librairie Solidaire ( 9)

2,50 €
  • etat bon état
  • auteur marita lorenz, ghislaine floury-dagorn (traducteur), idoya noain, mélanie roche (traducteur)
  • editions first
  • Année 2016
  • reliure Broché

Description

J'étais l'espionne qui aimait Castro

Peu de gens peuvent dire que les événements majeurs de l'histoire du XXe siècle se sont déroulés sous leurs yeux. Ilona Marita Lorenz fait partie de ceux-là. Née en Allemagne en 1939, à la veille de l'invasion de la Pologne, d'un père allemand et d'une mère américaine, elle fut internée enfant au camp de concentration de Bergen-Belsen. Peu après la fin de la guerre, à l'âge de 7 ans, elle est victime d'un viol. Dans les années qui suivent, elle embarque souvent avec son père, commandant de paquebot. En 1959, Marita arrive à La Havane, alors en pleine révolution, à bord du Berlin. Un groupe de barbudos, commandé par Fidel Castro, monte à bord. C'est le coup de foudre immédiat entre eux. Une semaine plus tard, Castro la fait revenir à Cuba et elle devient sa maîtresse. Marita a 19 ans. Elle tombe enceinte, mais on lui fait subir de force une intervention chirurgicale et l'enfant ne survit pas. C'est du moins ce qu'on lui fait croire. La CIA n'a pas de mal à convaincre Marita que Castro est le seul responsable de ce qui est arrivé à son bébé. Elle retourne à La Havane avec pour mission de l'assassiner. Mais elle est incapable de le faire, l'amour est trop fort. Tout cela pourrait suffire à remplir deux vies, mais ce n'est pas fini. De retour à Miami, Marita fait la connaissance de Marcos Pérez Jiménez, ex-dictateur du Venezuela, avec qui elle aura une fille. En novembre 1963, elle voyage de Miami à Dallas en voiture aux côtés de Franck Sturgis, qui sera emprisonné quelques années plus tard dans le cadre du scandale du Watergate, et d'un certain Ozzie, en réalité Lee Harvey Oswald. Plus tard encore, elle fréquentera de près les familles de la mafia new-yorkaise et servira d'informateur à la police. Elle se mariera et aura un fils avec un homme qui espionnait les diplomates soviétiques pour le compte du FBI... L'histoire de Marita est faite d'ombre et de lumière, mais c'est avant tout une histoire d'amour. L'histoire d'une espionne qui aima plus que tout, et malgré elle,


Livre d'occasion écrit par Marita Lorenz, Ghislaine Floury-Dagorn (Traducteur), Idoya Noain, Mélanie Roche (Traducteur)
paru en 2016 aux éditions First.

HISTOIRE INTERNATIONALE, AMERIQUE CENTRALE/CARAIBES, OUVRAGES GENERAUX



351 pages, Broché

Code ISBN / EAN : 9782754081894

La photo de couverture n’est pas contractuelle.

Ça va vous plaire

Voici une sélection de produits similaires

J'étais l'espionne qui aimait Castro. Un destin hors du commun, des camps nazis à Cuba, de la CIA à l'assassinat de Kennedy J'étais l'espionne qui aimait Castro. Un destin hors du commun, des camps nazis à Cuba, de la CIA à l'assassinat de Kennedy est dans votre panier !

CHINEZ MALIN !

Continuez vos achats chez Label Librairie Solidaire pour optimiser vos frais de port.

Haut